0
  • Votre panier est vide.

Notre histoire :
Pourquoi Madagascar ?

Coffret huiles naturelles pour les cheveux

Derrière Menaka

Je m’appelle Manue et je suis la Présidente de Menaka. (Oui, c’est comme ça qu’on dit en français, et n’y voyez aucun rapport avec l’autre Manu Président !). J’ai créé Menaka en avril 2019. A ce moment de ma vie, différents éléments se sont alignés et il est devenu évident que je devais lancer ce projet.

Menaka est née de ma curiosité envers mes racines et de mon amour pour ma famille. De ma passion pour le voyage et de mon envie d’entreprendre. De ma sensibilité à l’écologie et de mon goût des bons produits. C’est l’intersection entre ce qui me passionne et ce dont je pense que le monde a besoin : mon ikigaï, pour ceux qui connaissent ce terme japonais.

Menaka signifie « huile » en malgache. « Huile » et « Madagascar » : voilà deux mots qui résument assez bien l'histoire de Menaka. Pour ceux qui veulent aller un peu plus loin, laissez-moi vous la conter en détail ... 

L'appel de Madagascar

Tout a commencé en 2015, lors de mon premier vrai voyage à Madagascar. A cette époque où je n'avais encore aucun projet entrepreneurial, je renoue avec ce pays merveilleux.

Je suis née et j'ai grandi en France, avec ma mère qui est française. Petite, j'avais très peu d'attaches à Madagascar, le pays de mon père. Je pense que de nombreuses personnes de ma génération se reconnaîtront dans cette configuration. Peut-être que vous vous aussi vous êtes un enfant d'immigré.e, à travers qui s'est perdu un bout de votre héritage culturel, tout simplement car personne ne vous l'a transmis.

Quoi qu'il en soit, pendant mon année de césure universitaire en 2015, je suis partie pendant 2 mois explorer ce pays que je connaissais très peu. J'ai visité un terrain qui appartient à ma famille, un terrain magnifiquement sauvage abandonné depuis des années. Lors de ce même séjour, j'ai visité une distillerie d'ylang-ylang et découvert les huiles essentielles pour la première fois. La première graine était plantée dans mon cerveau ...

Entreprendre entre la France et Madagascar

Quelques années plus tard, après un an d'expérience professionnelle en freelance, je brûle de me lancer dans l'entrepreneuriat. J'utilise maintenant les huiles essentielles au quotidien, pour mes soins cosmétiques et pour ma santé. Et depuis quelques mois, j'ai en tête l'idée d'une entreprise autour des huiles essentielles de Madagascar.

En mai 2019, je lance une box mensuelle d'huiles essentielles sous le nom de Oily Me. Dans les mois qui suivent, j'expérimente plusieurs modèles : des box d'huiles sur-mesure, la vente en ligne de produits à l'unité, la vente sur les marchés ... Mais quelque chose manque. Le lien avec Madagascar n'est pas assez clair, pas assez fort.

Huiles naturelles pour les cheveux

La découverte de la permaculture

En septembre 2019, je retourne à Madagascar sur notre terrain familial, après quatre ans. Je pars pour mieux connaître ce terrain et pour trouver comment le relier à mon activité de vente d'huiles essentielles en France.

Presidente de Menaka en atelier DIY minimaliste

Après des jours à cartographier le terrain et à dévorer les livres des fondateurs de la permaculture (Bill Mollison et David Holmgren), le projet s'éclaire peu à peu. Je décide de cultiver des plantes à usage médicinal et cosmétique en m'inspirant des principes de permaculture (c’est-à-dire en reproduisant les écosystèmes tels qu'on les observe dans la nature, afin qu'ils puissent continuer de se développer sans l'action de l'homme.) J'embarque mon oncle Haja dans l'aventure, qui vit sur place et connaît le terrain comme personne.

Aujourd'hui (juin 2021), nous avons planté 181 arbres et souhaitons faire grandir ce nombre dans les années à venir. Nous avons pour projet de mélanger arbres et cultures vivaces (agroforesterie) et d'expérimenter d'autres techniques de permaculture (comme l'éco-pâturage).

Producteurs locaux et responsables

La nature prend son temps et il faudra encore quelques années avant que nous puissions récolter et produire nos propres huiles. J'ai quand même décidé de continuer la commercialisation de produits de Madagascar. Pour ce faire, nous travaillons avec des producteurs locaux engagés qui partagent nos valeurs et notre amour pour la végétation malgache.

Le marché des produits naturels de Madagascar doit évoluer. Cela dépasse ma seule famille et notre petit terrain. Avec Menaka, nous souhaitons réunir producteurs et consommateurs engagés pour réinventer ce marché. Ensemble, nous pouvons contribuer à protéger la biodiversité malgache, extraire des produits de grande qualité et agir pour un commerce vraiment équitable à Madagascar.

Et la suite ?

A nous de l'écrire ensemble. Si vous vous intéressez à Madagascar, ses plantes, l'agriculture raisonnée et la permaculture en zone tropicale, n'hésitez pas à m'écrire pour en discuter. Ce n'est que le début de cette histoire et de ces arbres qui perdureront, je l'espère, longtemps après vous et moi.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En naviguant sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies.