Vie d'entrepreneure

Interview Naturofeel : lancer son blog et sa boutique Zéro Déchet

By 28 septembre 2020No Comments

Lors de mes vacances dans le Sud, je suis allée rencontrer Anais du blog et de la boutique Naturofeel pour l’interviewer.

Avec Anais, nous avons parlé de son parcours, du lancement de son blog et de la création de sa boutique Zéro Déchet, mais aussi de ses causes comme le véganisme ou le féminisme.

Retrouvez l’intégralité de l’interview dans la vidéo. Je vous mets dans l’article les informations principales de l’interview et tous les liens pour retrouver Anais.

PRESENTATION D’ANAÏS ET NATUROFEEL

Elle est la créatrice du blog Naturofeel sur lequel elle partage des découvertes dans le but de vivre d’une manière plus respectueuse de l’environnement et d’elle-même. On y trouve des recettes de cosmétiques, des produits ménagers maison, des revues de produits cosmétiques et bien-être naturels, et des tuto coutures. Mais aussi des réflexion sur les sujets plus larges, autour de l’écologique et de l’éthique.

C’est également la créatrice de la boutique en ligne L’Atelier Naturofeel où elle vend ses créations pour aider ses clients à réduire leurs déchets.

 

LE BLOG ET LA BOUTIQUE

 

Qu’est-ce que ça signifie pour toi “passer au naturel” ?

Pour moi, c’est arrêter de consommer sans me poser de questions. C’est apprendre à lire les compositions et réfléchir à la provenance des produits. Et adapter ma manière de vivre à tout ça.

 

Quel a été ton déclic pour ton passage au naturel ?

J’étudiais en école d’art lorsque j’ai découvert Aroma-Zone. J’ai fait une razzia ! Et à partir de ce moment-là, j’ai commencé à faire par moi-même. J’ai découvert un nouveau monde et c’est ça s’est intégré dans ma progressivement.

 

Raconte-nous ton parcours. Comment as-tu décidé de lancer un blog et une boutique ?

A la base, j’étais en école d’art. J’ai choisi l’art car je ne savais pas vraiment quoi faire, mais j’aimais bien dessiner. En deuxième année, j’ai réalisé que ça ne m’intéressait pas tant que ça.

Au même moment, avec ma meilleure amie, je parlais de créer des cotons lavables et de lancer un blog. J’en ai parlé à mon copain et il a eu l’idée du nom : Naturofeel. J’avais le nom, alors il n’y avait plus qu’à se lancer !

Quand j’ai vu les prix des cotons lavables, j’ai commencé à coudre pour moi. Puis je me suis dit que je pouvais vendre mes créations autour de moi. Ça a bien marché, alors j’ai créé une boutique Etsy. Ça a bien marché aussi, alors j’ai décidé d’arrêter l’école et de me consacrer à 100% à cette activité. J’ai fait toutes les démarches et créé ma propre boutique en ligne.

 

Quels sont tes objectifs pour le blog et la boutique dans le futur ?

Je ne vis pas du tout du blog, car je ne fais pas spécialement d’articles sponsorisé. Je reçois simplement des produits gratuits.

Au niveau de la boutique, les revenus dépendent des mois. Ça peut varier beaucoup ! Je pense que je peux en vivre, mais il faut bien prévoir d’un mois sur l’autre.

Mon but est de continuer à développer la boutique pour que ce soit mon activité principale. Je voudrais gagner du temps pour pouvoir prendre plus de commandes et que ce soit moins stressant. 

J’élargis l’offre à des nouveaux produits que je ne crée pas, comme le savon de Marseille par exemple. Ça me permet de répondre aux besoins des personnes en transition écologique sans avoir de créations supplémentaires à réaliser.

 

Comment as-tu choisi ces nouveaux produits ?

Ça n’a pas été très facile ! Depuis 2019, j’avais décidé de lancer des produits autres que mes créations. J’avais une liste, je voulais lancer : du savon de Marseille, du savon détachant, des brosses à dent, des pailles, des gourdes et des rasoirs.

J’ai passé des heures et des heures à choisir le meilleur. Je suis très exigeante. Pour le savon de Marseille par exemple, je voulais : du vrai savon de Marseille, sans huile de palme ou de coco, sans graisse animale, fait en France, bio, fait en France … Et j’ai fini par trouver une marque !

Pour la brosse à dent, je voulais pas de bambou, ou alors du bambou français, une tête interchangeable.

J’ai pris du temps pour discuter avec les personnes et en savoir plus sur leur marque. Pour démarrer, j’ai pris des petites quantités. Je veux tester et voir si ça marche bien.

J’avais peur que le prix soit bloquant, car forcément avec ces critères c’est plus cher qu’ailleurs. Pour le moment, les personnes sont très enthousiastes sur les réseaux sociaux. On va voir au niveau des ventes !

 

Peux-tu nous parler de ta collaboration avec la boutique Leaves & Clouds (d’Enjoy Phoenix) ?

Lorsque j’ai vu qu’Enjoy Phoenix lançait une boutique autour de l’écologie, j’ai décidé de la contacter. Après un petit moment, elle m’a recontactée et m’a demandé des échantillons (deux types de serviettes menstruelles, filtres à café et sac à savon). 

Ça lui a plu ! Ils m’ont commandé 100 de chaques modèles, donc 400 créations.

Je l’ai fait mais c’était hyper dur ! J’avais ma boutique à coté. Je travaillais tout le temps. J’avais un peu d’aide de ma famille pour la découpe, mais j’étais seule à coudre.

Ça s’est vendu très vite, du coup ils m’ont demandé de remettre ça pour 3 mois. Mais ça faisait trop pour moi, donc on est descendus à 50 pièces de chaque par mois. Du coup j’étais complètement débordée.

Je n’ai toujours pas fini car en septembre ce sera le dernier des 3 mois. Je pense qu’ensuite je vais m’arrêter pour quelques mois, car c’est trop de stress. Avec le délai de commande des tissus, j’ai 10-15 jours pour réaliser les créations, en travaillant toute la journée.

 

Envisages-tu de travailler avec quelqu’un pour t’aider ?

J’aimerais trouver quelqu’un qui est déjà en micro-entreprise pour m’aider à coudre sur certains projets. Ça me permettrait d’accepter des collaborations sans mettre en danger ma boutique.

 

LES ENGAGEMENTS D’ANAÏS

 

Est-ce que tu te considères Zéro Déchet et qu’est-ce que ça signifie pour toi ?

Grande question ! Pour moi, c’est produire le moins possible de déchets. Mais je sais que le zéro déchet ce n’est pas possible.

Comme toi, je trouve que ce terme est faux. Mais si je ne l’emploie pas, je ne serai pas référencée sur Instagram et sur le blog.

A regarder : Devenir Zéro Déchet … vraiment !?

Pour moi, ça passe aussi par les causes humaines derrière le Zéro Déchet, dont les clients n’ont pas idée. Si je dis « création française », ça suffit. Mais je pense que c’est mon role qu’une création française soit plus que juste cousue en France. Je veux qu’il y ait de l’éthique derrière : dans le choix des tissus, des fournisseurs, des emballages, …

 

Est-ce que tu te considères écolo et qu’est-ce que ça signifie pour toi ? Est-ce la même chose ?

C’est différent. Par exemple aujourd’hui je me considère plus écolo et moins Zéro Déchet. Je n’ai pas le temps de faire ma lessive. Je me considérais dans une démarche Zéro Déchet quand j’achetais 5 kg de savon de Marseille, 5 kg de bicarbonate et que je faisais moi-même mon mélange. Là, j’achète une lessive écologique mais je ne contrôle pas tous les déchets qu’il peut y avoir derrière.

 

Est-ce que tu te considères végane et qu’est-ce que ça signifie pour toi ?

Je ne suis pas végane. Je fais au mieux, mais parfois ce n’est pas facile. A un moment, j’étais très déterminée. Je n’achetais plus de lait, j’utilisais très peu d’oeufs.

Petit à petit, il y a certaines habitudes que je n’ai pas réussi à contrer. Par exemple, le lait végétal me dégoute. Je mets un tout petit peu de lait dans mon café et je ne suis pas prête à remettre en question mon café du matin.

En cosmétique, j’essaie au max de ne pas avoir de produits animaux. Mais parfois je reçois des produits qui en contiennent. Par exemple quand je vois qu’il y a du lait en poudre dans un produit, je me dis que je ne le rachèterai pas.

On utilise tout le temps des ingrédients d’origine animale sans s’en rendre compte. Si le produit a une vraie utilité, pourquoi pas. C’est le cas de mon soin visage par exemple, qui contient du miel et de la propolis. Il faut juste se poser la question.

 

Est-ce que tu te considères féministe et qu’est-ce que ça signifie pour toi ?

Je considères que je fais ce que je veux avec mon corps, p*tain de m*rde ! Chacun fait ce qu’il a envie et tu laisses tout le monde tranquille.

“Féminisme” donne l’impression qu’on veut faire passer la suprématie des femmes. On est tellement plus que juste une femme ou un homme.

Il faut juste que chacun reste à sa place et garde son jugement. Tu as le droit d’avoir des jugements, trouver quelqu’un gros, trouver quelqu’un moche, ou des trucs horribles … Mais tu le gardes pour toi. Il n’y a rien de plus simple.

 

Est-ce qu’en tant que blogueuse, tu as déjà eu l’impression que ça posait un problème en termes de déchets de recevoir des produits ?

J’en reçois peu et c’est surtout des produits que j’aurais utilisé en temps normal. Donc je les reçois gratuitement en contrepartie de prendre le temps d’écrire des articles.

A regarder : Pourquoi j’ai décidé d’arrêter de recevoir des produits (Enjoy Phoenix)

Je pense qu’Enjoy Phoenix avait raison d’arrêter de recevoir des produits parce qu’elle devait en recevoir trop. Les marques la voyaient comme une vitrine. Je ne suis pas encore à ce stade-là !

Pour le moment, je suis contente de recevoir des produits gratuitement. Il est probable qu’à un moment je me dise que j’ai eu ma dose.

 

Ma question spéciale : quelle est ton huile essentielle préférée et qu’est-ce que tu fais avec ?

Bonne question … A un moment c’était l’arbre à thé. Je ne l’utilise plus trop. Je crois que j’ai de moins en moins besoin des huiles essentielles car je les utilisais spécifiquement pour des problèmes que je rencontre moins. Je tombe moins malade, peut-être que ça va revenir avec l’hiver.

Je les utilise surtout en diffusion. J’adore les agrumes pour le côté détente et anti-stress : pamplemousse, orange, petit grain bigarade. 

 

Pour conclure, quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui veux se lancer dans le naturel ?

Se poser des questions ! Quand tu vas répondre à la question, tu vas savoir exactement quel chemin il faut prendre.

 

Pour retrouver Anaïs :

– le blog Naturofeel : https://www.naturofeel.com

– la boutique l’Atelier Naturofeel : https://www.lateliernaturofeel.com

– Instagram : https://www.instagram.com/naturofeel

– Facebook : https://www.facebook.com/Naturofeel/

– Youtube : https://www.youtube.com/channel/UC7CG4m-nQXBAdNOwLq9-VBA

 

Leave a Reply